Pourquoi j’ai choisi d’étudier à distance

Pourquoi j’ai choisi d’étudier à distance

Sur le blog et les réseaux sociaux, je parle rarement de mes études. Même que la plupart d’entre vous pensez probablement que je ne suis plus étudiante. Comme je l’ai déjà dit ici, mon parcours scolaire n’a pas été une ligne droite, j’ai changé d’idée par plusieurs fois. J’ai douté de mes capacité, de mon intérêt en certains programmes, j’ai douté de mes choix et de moi-même. La seule certitude que j’ai eu en deux ans et demi, c’est que mon blog m’a apporté le plus grand bonheur et m’a sauvé au moment où je ne savais pas que j’avais besoin de l’être, parmi tous les programmes universitaires auxquels j’ai touché.

L’an dernier, j’étais en première année d’enseignement, je venais de compléter mon premier stage en milieu scolaire et j’adorais mon domaine. Puis, à l’été, j’ai décroché plusieurs contrats avec The Golden District, j’ai eu la chance de voir ce que c’était d’être blogueuse à temps plein. Même si je trippais sur ma future carrière d’enseignante, c’était pas mal moins excitant que l’univers d’une blogueuse. J’ai réalisé à quel point c’était enrichissant d’être entrepreneur, d’être son propre patron et de laisser libre cours à sa créativité. Parce que je suis un peu control freak dans la vie, j’avais besoin d’un plan B. À ce moment, l’idée de changer de programme universitaire a germé dans mon esprit, quelque chose dans le domaine des communications ou des relations publiques. Quelque chose qui me sauverait si jamais, pour une raison que j’ignore, mon blog ne me suffisait plus sur le plan professionnel ou financier. Quelque part entre la Gaspésie et Montréal, à notre retour de vacances, en amoureux j’ai dressé la liste de pour et de contre de chacun des programmes.

C’est donc une semaine avant mon retour à l’école que j’ai pris la décision de ne pas retourner à l’enseignement en septembre avec mes amis du BAC. En tant que fille zéro impulsive qui réfléchi pleinement à chaque décision prise, c’était sans doute le move le plus bold de toute ma vie. Je suis de ceux qui croient que le métier d’enseignant fait partie des plus beaux métiers du monde, je crois que la chance de faire la différence dans la vie d’élèves est inestimable. Je pense aussi que c’est un privilège que d’enseigner et qu’en s’engageant dans ce domaine, on se doit d’être passionné par notre métier à 100%. Pour moi, la passion était là, mais c’était plus une étincelle qu’un feu d’artifice.

Alors que mes amis préparaient la rentrée des classes, j’envoyais ma demande à la Téluq pour entrer au programme de communications. Après quelques semaines, ma demande était acceptée et mon parcours d’étudiante à distance commençait. Pour moi, l’étude à distance me permets d’investir plus de temps dans mon blog et surtout de choisir mes moments d’étude et de travail. J’économise beaucoup de temps en minimisant mes déplacements, de cette façon, je peux gérer mon propre horaire pour assister à des événements ou à des réunions. Après une session et demie, je peux affirmer avoir trouvé ma voie – enfin! y’était temps -. Même si d’étudier seule à la maison est moins enrichissant que d’être en classe avec des collègues, ça me permet de faire ce que j’aime au quotidien et ça n’a pas de prix. J’ai longtemps été démoralisée par rapport à mon choix de carrière, c’était une grosse source de stress pour moi de ne pas savoir où m’enligner et d’être dans le néant par rapport à mon futur. J’ai la chance inestimable d’avoir un conjoint qui croit en moi et qui m’épaule dans tous mes projets, mes parents s’investissent aussi beaucoup dans ma démarche et me permettent de faire ce que j’aime de ma vie.

Si tu as plus de questions par rapport aux études à distance, n’hésite pas à me les poser ici et sur mes réseaux sociaux. Ça me ferait le plus grand plaisir d’y répondre.

Laisse un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.