Pourquoi je ne chialerai plus contre le nouvel algorithme Instagram

Pourquoi je ne chialerai plus contre le nouvel algorithme Instagram
Ces derniers temps, la plateforme Instagram a fait couler beaucoup d’encre – ou bouger beaucoup de pouces – Moi même, un peu tristounette que mes photos aient un moins bon rendement qu’à l’habitude, j’me suis indignée. C’est vrai que c’est plate de ne pas avoir la reconnaissance qu’on voudrait quand on a mis beaucoup de temps et d’efforts dans une publication. Pis, j’me suis assise et j’ai réfléchi: pourquoi je suis sur Instagram? Est-ce que ça me rend toujours heureuse? Pour être bien honnête, je ne savais plus. J’ouvrais l’application de manière automatique en scrollant mon feed à tous les matins; ça faisait maintenant partie intégrale de ma routine.
À ce moment, j’me suis dis que j’arrêterais de m’en faire avec les stats, avec les likes et les commentaires. Que j’avais pas besoin que les autres valident ce que je fais. Que j’allais prendre, éditer et publier pour moi seule, sans me soucier du rendement de mes publications. Laissez-moi vous dire que c’est plus facile à dire qu’à faire. Oui, l’application et son utilisation ont changés, mais pas tant que ça. On s’entend que les réseaux sociaux ont toujours été l’endroit où les gens vont pour vendre du rêve. Comme je l’ai déjà dit; non, j’irai pas vous montrer ma face après m’être chicané avec mon chum; non, je ne vous montrerai pas ma pile de vaisselle sale non plus. C’est ça la game depuis le début.
Ce qui a changé, c’est l’algorithme et son utilisation. Il y a cinq ans, le mot influenceur n’existait même pas et les compagnies ne pensaient probablement pas à faire des compagnes publicitaires sur les réseaux sociaux. Même si l’algo fait que nos statistiques sont moins bonnes qu’au départ, j’me dis que les ingénieurs logiciel qui travaillent dans les bureaux de Facebook et Instagram savent ce qu’ils font en modifiant l’ordre dans lequel les publications apparaissent. Mine de rien, c’est grâce à cette application que je gagne ma vie, que je fais des rencontres, que j’échange avec vous et que j’ai la chance de – parfois – toucher des vies. C’est en canalisant mon énergie négative dans la photographie il y a presque 3 ans que j’ai pu me sortir d’une dépression. C’est en utilisant ma créativité pour créer du contenu que je me change les idées au quotidien. Quand j’prends 30 secondes à réfléchir sur les changements de la plateforme, j’me demande pourquoi je chiale sur une application qui m’offre la chance d’exercer un métier qui n’existait même pas il y a cinq ans.
La baisse de mes stats, j’prends ça comme un challenge. J’me dis que dans un monde où certains vont choisir la solution facile en achetant des followers et des likes pour rester compétitifs, je choisis d’être fidèle à moi-même et de me dépasser. Je remercie la vie à tous les jours de me permettre d’exercer un métier qui me rend heureuse et j’ai la chance d’être entourée d’une communauté hyper stimulante qui me soutien et me pousse à me dépasser de jours en jours. J’pense que ma plus belle qualité et mon plus grand atout, c’est mon authenticité et ma transparence. C’est précieux pour moi d’être honnête, c’est comme ça que me parents m’ont élevé et je ne pense pas que ce soit donné à tout le monde. On peut tu juste arrêter de chialer contre cette magnifique application qui nous permets de voyager, de manger et d’habiter des beaux espaces et apprécier tout le positif qui en ressort? 

Laisse un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.